Skip to Content

Les tutos de la FFO

Retrouvez Etienne et ses conseils dans les tutos vidéos de la FFO !

Lire la suite

Les Français et l’orthodontie : 20 ans de progrès

À l’occasion des 20èmes Journées de l’Orthodontie qui auront lieu du 10 au 13 novembre 2017, la Fédération Française d’Orthodontie s’est interrogée sur le vécu des Français ayant suivi un traitement orthodontique [...]

Lire la suite

Infographie

En 2017, le grand public est familiarisé avec les résultats probants que peuvent avoir les traitements d’orthodontie sur l’alignement dentaire et sur l’esthétique du sourire [...]

Lire la suite

Les 11 sociétes membres de la FFO

Lire la suite

Cet été : pas de vacances pour les appareils dentaires !

22/06/2011 - Appareils orthodontiques

Les vacances d’été sont un moment privilégié attendu de tous. Mais lorsque l’on suit un traitement orthodontique, il est légitime de se poser des questions… 
Le traitement est-il malgré tout efficace pendant cette période où le rythme des visites chez le praticien se trouve modifié ? 
Quels problèmes risque-t-on de rencontrer ? 
Que faire pour limiter les tracas et assurer aux patients un séjour où « on oublie tout » ? Le point avec la Fédération Française d’Orthodontie.


Eté : des bons et des mauvais côtés

Tout d’abord, pas de panique, les patients peuvent profiter au maximum de leurs vacances et se permettre de lâcher prise et de se détendre, car même durant cette période, les appareils continuent d’agir dans leur bouche ! 
Ensuite, tout dépend de l’âge des patients et du type de traitement en cours. 
Ainsi, pour les traitements des plus jeunes (entre 7 et 10 ans), qui bénéficient des effets de la croissance, les vacances sont une période très favorable. 
En effet, les parents disposent de plus de temps pour s’occuper des enfants et donc pour vérifier le bon port de leurs appareils amovibles. _ De plus, la croissance est favorisée non seulement par le soleil, mais aussi par un sommeil qui est souvent plus long et plus profond et une alimentation plus équilibrée. Les appareils portés à la maison et en particulier la nuit sont donc plus actifs, et la régularité du port assure des progrès importants. 
Le seul vrai risque est la perte de ces appareils amovibles à l’occasion des déplacements et des excursions. 
Pour les adolescents, il faut redoubler de vigilance car l’hygiène est souvent plus aléatoire en période de vacances (brosse à dent oubliée durant un camp de vacances, etc..) et les piques niques souvent fatals aux appareils fixes qui se décollent. 

Deux mois de vacances perdus en l’absence de réactivation chez l’orthodontiste ?

Dans les phases initiales de traitement, les fils orthodontiques utilisés ont des capacités d’activité allongée grâce à leurs propriétés de mémoire de forme. Ils n’ont pas besoin d’être réactivés pour continuer à déplacer les dents vers l’alignement souhaité. Mais gare aux attaches décollées !

Dans les phases de consolidation et de finition, les fils orthodontiques sont, à l’inverse, assez rigides et très résistants pour permettre aux tractions élastiques de coordonner les arcades et d’atteindre le bon emboitement des dents antagonistes qui vont assurer la qualité de la mastication. Cette période, un peu longue, permet aux tissus de soutien de la dent de se consolider.

Le point important est de s’assurer que les élastiques, s’ils sont prescrits, sont portés régulièrement et que la réserve n’a pas été oubliée. 
Dans les phases terminales dites de contention, surtout si la dépose des bagues a eu lieu à la veille du départ en vacances, les nouveaux appareils, souvent amovibles, qui ont été prescrits doivent être portés selon les indications du praticien. Sinon, gare aux déplacements intempestifs non souhaitables qui seront presque impossibles à corriger au retour.

4 clés pour passer de bonnes vacances avec son appareil :

  • Attention aux appareils amovibles, qui sont souvent perdus l’été !
  • Gare au laisser-aller : les dents doivent toujours être bien brossées
  • Surveiller l’alimentation. Elle doit être en rapport avec l’appareil : tout couper et ne rien manger de dur
  • En cas de blessure, ne pas hésiter à mettre de la cire ou utiliser la pâte rouge qui entoure les « Babybels »

Docteur Edith LEJOYEUX, Présidente de la commission communication

Retour aux communiqués de presse