Skip to Content

Les tutos de la FFO

Retrouvez Etienne et ses conseils dans les tutos vidéos de la FFO !

Lire la suite

Les Français et l’orthodontie : 20 ans de progrès

À l’occasion des 20èmes Journées de l’Orthodontie qui auront lieu du 10 au 13 novembre 2017, la Fédération Française d’Orthodontie s’est interrogée sur le vécu des Français ayant suivi un traitement orthodontique [...]

Lire la suite

Infographie

En 2017, le grand public est familiarisé avec les résultats probants que peuvent avoir les traitements d’orthodontie sur l’alignement dentaire et sur l’esthétique du sourire [...]

Lire la suite

Les 11 sociétes membres de la FFO

Lire la suite

Orthodontie et grossesse : une question d’ajustements

25/04/2013 - Adultes

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes femmes décident de suivre un traitement orthodontique, motivées notamment par des dispositifs plus performants et surtout beaucoup plus discrets. 
La trentaine est souvent synonyme de constructions professionnelles et familiales. C’est aussi l’âge du premier ou du deuxième enfant. Pour la femme enceinte ou souhaitant l’être, se pose donc la question de la concomitance de ces deux « projets » : grossesse et traitement orthodontique, avec les interrogations qui y sont associées …

Le point avec le docteur Jean Baptiste Kerbrat, de la Fédération Française d’Orthodontie (FFO)

Informer son orthodontiste de sa grossesse le plus rapidement possible, tel est le premier conseil à suivre. Le praticien pourra ainsi adapter le traitement, la fréquence des rendez vous, et peut-­‐être même le dispositif si cela s’avère nécessaire. 
Le changement hormonal, qui bouleverse la femme physiquement et psychologiquement, s’accompagne également d’une fragilisation de l’état de ses gencives. Elles sont souvent enflammées, hypertrophiées et sujettes à une gingivite qui disparait à a fin de la grossesse. Le port de l’appareil orthodontique étant un facteur de risque supplémentaire,il est nécessaire d’observer une hygiène buccale particulièrement attentive pour ne pas accentuer ce phénomène. Par ailleurs, les nausées et vomissements, fréquents durant le 1er trimestre, sont d’autant plus désagréables que l’on porte un appareil.

Il faut, cependant, éviter de se brosser les dents immédiatement après car le frottement mécanique de la brosse allié à l’acidité de la bouche abrase l’émail des dents. Il est donc recommandé de se rincer la bouche à l’eau tiède et ne procéder au brossage des dents qu’une heure plus tard. Attention également à ne pas abuser des bains de bouche en raison de leur teneur en alcool.

Enfin, le praticien guidera la jeune femme pour qu’elle prenne les précautions liées aux différents soins (comme éviter les médicaments anti-­‐inflammatoires, les anesthésies,…). Il se limitera par ailleurs aux radiographies indispensables aux soins orthodontiques et placera un tablier de plomb sur le ventre de sa patiente afin d’éviter les irradiations qui peuvent être graves pour le développement de l’enfant.

La FFO rappelle donc que la grossesse n’est jamais une contre-­‐indication pour débuter ou poursuivre un traitement orthodontique. Il convient simplement d’adapter ses gestes et de parler avec son praticien des modalités du traitement pendant cette période. Grossesse et traitement orthodontique sont deux projets tout à fait compatibles pour une femme aujourd’hui  !

Retour aux communiqués de presse