Skip to Content

Les tutos de la FFO

Retrouvez Etienne et ses conseils dans les tutos vidéos de la FFO !

Lire la suite

Les Français et l’orthodontie : 20 ans de progrès

À l’occasion des 20èmes Journées de l’Orthodontie qui auront lieu du 10 au 13 novembre 2017, la Fédération Française d’Orthodontie s’est interrogée sur le vécu des Français ayant suivi un traitement orthodontique [...]

Lire la suite

Infographie

En 2017, le grand public est familiarisé avec les résultats probants que peuvent avoir les traitements d’orthodontie sur l’alignement dentaire et sur l’esthétique du sourire [...]

Lire la suite

Les 11 sociétes membres de la FFO

Lire la suite

Orthodontie : Quand consulter ? De quoi s’inquiéter ?

03/09/2012 - Diagnostic

Septembre : le temps est à l’organisation de l’année sans omettre les grands rendez-vous santé : médecin généraliste, ophtalmologiste, allergologue, dentiste … ! Et l’orthodontiste dans tout ça ? Quand le consulter ? Y a-t-il un trop tôt ou un trop tard ?Il n’y a pas d’âge pour suivre un traitement d’orthodontie, cela dépend avant tout de la position des dents et des mâchoires. Aucun traitement ne peut être dicté par la seule règle administrative, néanmoins, pour être pris en charge par la Sécurité Sociale, il doit débuter avant l’âge de 16 ans.

Entre 8 et 16 ans, une période décisive pour la croissance et le positionnement des dents :

  • Le décalage des mâchoires dû à des dents supérieures très avancées ou à une mâchoire inférieure trop proéminente, doit être pris en charge chez le jeune enfant, dès l’âge de 7 ou 8 ans.
  • Cependant, les traitements d’alignement très précis et les finitions esthétiques des sourires ne doivent être terminés qu’à l’adolescence, une fois toutes les dents bien en place et matures. C’est pourquoi même à 20, 30 ou 40 ans il est encore possible de réaligner ses dents !

Quand prévoir une visite de routine ? Une visite de routine doit être réalisée au moins à l’âge de 7 ou 8 ans si l’enfant se trouve dans l’une des situations suivantes :

  • La succion du pouce ou de la tétine
  • La lèvre supérieure paraît très en avant : il y a un gros espace entre les dents du haut et celles du bas. Au sourire, les dents du haut sont très en avant et la lèvre inférieure disparait.
  • Le menton et la lèvre inférieure sont en avant : les dents du bas sont plus en avant que les dents du haut.
  • Les dents poussent dans tous les sens et ne s’alignent pas.
  • L’enfant a toujours la bouche ouverte et la langue est visible.
  • L’enfant ronfle la nuit et/ou mouille son oreiller avec sa salive.
  • L’enfant doit crisper les muscles de la bouche pour fermer les lèvres.
  • L’enfant déteste manger les aliments durs (viande, crudités).
  • Cette consultation peut être plus précoce sur le conseil du pédiatre, du dentiste généraliste ou par inquiétude des parents liée au développement anarchique des dents de leur enfant. Réalisé par le spécialiste en orthodontie, le bilan ne débouche pas forcément sur un traitement.

L’objectif est de diagnostiquer un éventuel problème orthodontique et ainsi de conseiller les parents et l’enfant sur un traitement futur. L’orthodontiste pourra définir le moment opportun pour le commencer, afin qu’il soit pleinement efficace.

Retour aux communiqués de presse